RETOUR
Exemple d'un engagement solidaire

Infirmière, Myriam commence sa retraite.
Durant l'épidémie de choléra elle s'engage dans une mission à Haïti.
A son retour d'autres projets prennent corps : avec l'appui de l'association  ACT elle fait une formation  plus spécifique sur les maladies tropicales et la santé communautaire.
Elle devient coordinatrice d'une mission "eau et assainissement" d'une ville au Togo.

Les femmes s'engagent en associations

Laissons parler Myriam :

Le travail que nous effectuons avec les animateurs se fait avec les habitants des quartiers les plus pauvres. Souvent je suis stupéfaite par les décisions que prend la population pour apporter des changements et des améliorations.

L'engagement des femmes des associations féminines est reconnu ainsi que le travail qu'elles effectuent.
Le travail dans les écoles a été un plus pour la sensibilisation et la transmission, auprès d'un plus grand nombre, des règles d'hygiène et d'assainissement à adopter.

La relation que nous avons établie avec les responsables de quartiers a aussi renforcé l'adhésion de la population ainsi que sa compréhension de la logique des actions que nous menons.

Son contrat de 2 ans est terminé :

La collaboration avec les acteurs locaux a permis que se mettent en place toutes ces actions et que soient utilisés les outils nécessaires à une meilleure hygiène de vie au quotidien de la population.
Ma plus grande satisfaction a été de sentir les femmes des associations créées heureuses.
Elles étaient, au départ, le plus souvent au ban de la société et ont trouvé une dignité nouvelle dans cet engagement.

      Diaporama   "Femmes de Dapaong "

Et maintenant : un projet s'est réalisé...

Ecrire un livre : en collaboration avec Gabrielle   
   "Femmes de Dapaong" est publié chez L'Harmatan en septembre 2015.

Et un nouveau projet démarre :

Création d'une aire de compostage pour les ordures ménagères traitées par les associations féminines

lien du sitehttp://femmesdedapaong.wordpress.com/


RETOUR